L'histoire de On

On: l'histoire d'une idée

En quête du ressenti de course optimal

Née d’une idée révolutionnaire, la chaussure de running suisse continue d’étonner la scène sportive. La On propose un nouveau ressenti de running ancrant le plaisir au coeur de la course.

L 'ancien athlète de haut niveau Olivier Bernhard ne partage pas que l’amour de la course avec ses amis David Allemann et Caspar Coppetti. Ils se sont également donné pour mission de développer un produit d’excellence. Et voilà comment leur idée révolutionnaire s’est transformée en une nouvelle chaussure de running qui a tout d’abord épaté la scène sportive pour ensuite conquérir de nombreux athlètes de haut niveau, leur permettant d’atteindre de nouveaux records personnels lors des compétitions de championnat du monde.

Après s’être retiré de la compétition professionnelle, le triple champion du monde de duathlon et multiple vainqueur de l’Ironman Olivier Bernhard s’est efforcé de concevoir une chaussure de running qui lui procurerait un ressenti de course optimal. Ce faisant, il a croisé la route d’un ingénieur suisse qui envisageait de développer un nouveau concept de chaussure de running. C'est cette symbiose idéale entre expérience de course et expertise en ingénierie qui a permis à cette idée originale d’être peaufinée tout au long des années qui suivirent.

Un nombre incroyable de prototypes ont été envisagés; toutefois le concept de base – réception en douceur, propulsion ferme - a primé tout au long du processus de développement. C'est cette sensation de course unique qui a convaincu Caspar Coppetti et David Allemann de rejoindre l’aventure. Avec Bernhard, ils ont officiellement fondé la société à Zurich en janvier 2010 pour développer une ligne de produits intégralement conçus en Suisse grâce aux technologies les plus récentes. Ensuite, les éléments se sont mis en place rapidement. En février, le prototype a remporté le prix BrandNew d’ISPO, l'un des prix les plus prestigieux en matière d'innovation sportive. Les coureurs ayant essayé le prototype se sont dits ravis et ont assimilé le ressenti à une course sur des nuages. En juillet 2010, les premiers magasins de sport ont présenté en rayon les
On.

Aujourd'hui, quatre ans plus tard, la chaussure est disponible dans quelque 1 200 magasins spécialisés répartis dans plus de 25 pays. De plus, la marque a remporté de nombreux prix internationaux pour sa conception et sa technologie. Outre son siège européen à Zurich, On a ouvert un deuxième siège aux États-Unis à Portland en Oregon.

Parce que vous êtes unique, On repousse les limites.

Combien de fois vous a-t-on conseillé de ne pas faire de vagues, de suivre les règles du jeu, de marcher dans les pas de vos prédécesseurs, de vous fondre dans la masse? Après plus d’un demi-siècle de préceptes sur la course, tous manquant d’avoir un impact significatif sur la réduction des blessures liées à cette activité, On propose tout simplement de courir de la façon dont nous sommes censés le faire. Oubliez le contrôle de mouvements, les théories minimalistes et maximalistes, et même la « bonne » façon de vous réceptionner ou de vous propulser. Faites plutôt la part belle à votre propre style de course. Ce que vous pensez être le mieux pour vous l’est. Il n’est donc pas étonnant que les dernières recherches en biomécanique arrivent elles aussi à cette conclusion.1

On fondement 1

Changement de cap: ne plus se centrer sur la correction mais sur le confort et l’expérience…

Courir doit rester un plaisir et ne pas s’apparenter à un exercice de discipline. Au lieu de se focaliser sur la correction de vos mouvements, On vous laisse courir de manière naturelle, ses chaussures s’adaptant à vous et non le contraire. Il en ressort un confort inégalé et une expérience de course où le plaisir prend le dessus. Comment est-ce possible? La technologie d’amorti brevetée de On, CloudTec®, encaisse la violence du choc à la réception et vous laisse prendre appui naturellement sur l’avant-pied. C’est là que les éléments de Cloud, les « nuages », se raffermissent pour vous conférer la stabilité dont vous avez besoin pour une propulsion toute en puissance. En d’autres termes, les On amortissent uniquement quand vous en avez besoin vous aidant à repousser la fatigue, et vous permettent également de conserver votre foulée naturelle pour ne pas laisser le tarmac prendre le dessus.

On fondement 2

Passer du concept d’un style de course à des milliers de styles…

Les chaussures On ne contrôlent pas inconditionnellement vos mouvements de course par le biais d’une semelle rigide. Au contraire, une myriade d’éléments de Cloud répartis sur la semelle des On s’adaptent à vos mouvements et réagissent en conséquence. Ils peuvent le faire à l’unisson ou agir individuellement pour amortir votre réception, selon vos besoins. En fait, ils ne sont pas positionnés pour suivre ou impulser un mouvement précis, ils laissent le coureur libre de s’exprimer de la façon la plus naturelle qui soit. Vos pieds retrouvent leur liberté et vous, vous reprenez le contrôle.

On fondement 3

Ne plus se centrer sur la cheville uniquement mais prendre en compte tout le corps…

Vos chaussures de running ne doivent pas vous freiner lors de la réception mais plutôt vous propulser vers l’avant, en suivant le mouvement. Nous avons décidé de considérer les mouvements du coureur dans leur ensemble et de ne pas nous concentrer uniquement sur les pieds. C’est pourquoi les On font en sorte que le point central de réception se trouve au centre du pied, le point d’équilibre naturel du corps. Dès réception, vous voilà déjà prêt à repartir, comme il convient que cela soit en course.

On fondement 4

Ne plus s’en tenir à un principe arrêté, mais considérer une évolution dans le temps…

Courir est un sport et non une affliction. Tout comme les autres disciplines sportives, vous pouvez à force d’entraînement surpasser vos faiblesses pour devenir un athlète accompli. Les pieds plats et autres faiblesses ne constituent pas des obstacles insurmontables mais des points faibles pouvant être améliorés par l’entraînement. Les jeunes enfants, par excellence, ont souvent les pieds plats et leur voûte plantaire se définit naturellement pendant l’enfance. Votre style de course lui non plus n’est pas figé à jamais et évoluera au cours de vos heures d’entraînement. On propose toute une gamme de chaussures qui s’adapte à chaque niveau et vient renforcer votre entraînement afin de vous aider à vous hisser vers de nouveaux sommets. Commencez par les On Cloudster puis terminez avec les On Cloudracer.

Chronologie On

2014

Février - Avec ses On Cloud, On met sur le marché la chaussure de running à l’amorti intégral la plus légère du monde. Avec ce modèle, On pose les fondations d'une nouvelle plateforme technologique axée sur la légèreté.

Mars - Le magazine Runner’s World classe la On parmi les 20 chaussures de running les plus remarquables aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en Allemagne. Le réseau Running Network - une association des grands médias de course américains – a élu la On Cloud, récemment arrivée sur le marché, comme la chaussure aux meilleures performances en 2014.

Avril - Daniel Kinyua Wanjiru est le premier Kényan On à courir le semi-marathon, d’une distance de 21,1 km, en moins d'une heure avec un temps de 59:59min.

Mai - On est sélectionné par le Forum économique suisse comme finaliste du Swiss Young Entrepreneur, prix des plus prisés.

Juin - Dans sa cinquième année sur le marché, On est disponible dans quelque 1 200 boutiques spécialisées à travers plus de 25 pays. Les détaillants de la première heure considèrent la On comme l'une des chaussures de running les plus populaires, ayant les fans les plus fidèles.

2013

Janvier - La On remporte le Gold Award d’ISPO pour chaussure de running à la meilleure performance en 2013.

Mars - Outre leurs bureaux à Zurich, On ouvre un second siège aux États-Unis, à Portland en Oregon.

Avril - Avec le nouveau modèle Cloudrunner, On dévoile et lance une nouvelle couche souple et novatrice appelée Speedboard. Le système CloudTec® est constamment perfectionné par Olivier Bernhard grâce aux innovations technologiques suisses.

Mai - On double ses effectifs et compte désormais plus de 30 employés. Martin Hoffmann (directeur des finances) et Marc Maurer (directeur des opérations) rejoignent quant à eux l’équipe de direction.

Juin - La championne olympique Nicola Spirig opte pour les On et utilise la technologie suisse d'amorti pour changer de carrière en athlétisme, se concentrant sur des séances de course plus intensives.

Septembre - Le Kényan Geoffrey Gikuni Ndungu remporte le marathon de la Jungfrau, chaussé des On Cloudracer, avec un temps exceptionnel de 02:50:28. L'événement est le marathon de montagne le plus populaire d'Europe.

Octobre - On et le concepteur Thilo Alex Brunner reçoivent le très convoité Prix du design suisse, décerné par un jury international de haut niveau, pour la conception de leurs chaussures de running avant-gardiste. Le journal suisse du dimanche SonntagsZeitung décrit la On comme « une chaussure culte ».

Novembre - Le Belge Frederik Van Lierde remporte les championnats du monde de l’Ironman à Kona, Hawaii, chaussé des toutes nouvelles Cloudracer 2014.

2012

Janvier - On élargit sa gamme de chaussures de running et lance la Cloudster, le modèle qui amplifie le plaisir en running.

Avril - On lance la chaussure de running spéciale compétition, la Cloudracer. Dans sa section consacrée aux technologies, le journal allemand Die Zeit décrit la technologie de la On comme étant « Un dopage par la semelle ».

Août – Le Français David Hauss réalise la 3e meilleure performance en course à pieds lors de l’épreuve du triathlon des Jeux Olympiques de Londres avec un temps de 29:43min lors de la finale des 10 km, terminant à la 4e place.

Octobre - Le Wall Street Journal décrit la On comme étant une révolution en matière de chaussures de running.

2010

Janvier - On lance Cloudrunner, le modèle proposant la meilleure protection contre les chocs.

Mai - L'Institut fédéral suisse de technologie (ETH) de Zurich publie une étude démontrant que les coureurs testant la On présentent un pouls significativement plus faible et des taux de lactate dans le sang bien moindres. On collabore avec des chercheurs internationaux.

Julliet – Un an après son lancement, On est déjà disponible dans quelque 400 magasins spécialisés en running dans 18 pays à travers le monde, notamment aux États-Unis, en Australie, en Corée du Sud et à Singapour.